93COU_Surélévation + rénovation énergétique d’une copropriété pour la création de 2 niveaux supplémentaires de logements à Pantin

Contexte : Pantin (93)
Maître d’ouvrage :
 Privée + Copropriété
Surface : 500 m2 SDP créés + 2 400 m2 SDP rénovés
Budget des travaux : 2 500 000 € HT
Calendrier : Diagnostic et état sanitaire de l’enveloppe + Étude de faisabilité projet de surélévation
Mission : Complète
_______

Coût par Ratio Surélévation : 3 100 €HT/m2 – Hors honoraires
Coût par Ratio Rénovation énergétique : 520 €HT/m2 -Hors honoraires

_______

Dispositions particulières : Rénovation en milieu occupé

Cette copropriété installée à Pantin (93) se compose d’un bâtiment principal formant L à l’angle de la rue Courtois et rue Arago. Avec une trentaine de logements construits par l’architecte Alain Bailly en 1962 et 2 maisons individuelles rue Pellat. Un jardin central agrémenté se situe au milieu de la parcelle.

La résidence présente des façades de qualité remarquable, tant dans le dessin général que dans le jeu des matériaux (bois exotiques, pâte de verre, fibrociment) et des couleurs (camaïeux de vert), et qui sont pour l’essentiel dans leur état originel bien que vétustes.

En mars 2018, l’Atelier est contacté pour réaliser, en vu d’un projet de ravalement global, un état sanitaire et diagnostic complet de l’enveloppe existante. En effet, un certain nombres de pathologies entraînant des désordres récurrents apparaissent clairement en façade : présence de fissures et/ou lézardes, décollement pâte de verre, infiltrations, panneaux fibrociment amiantés formant allège, menuiseries extérieures vétustes et non performantes etc.

N’ayant connu que très peu d’améliorations depuis sa construction en 1962, ce bâtiment, à l’image de 90% des logements de la seconde moitiée du XXeme siècle,  est considéré à juste titre comme une véritable passoire thermique ou ensemble de logements énergivores.

Les axes d’améliorations proposés aujourd’hui à la copropriété et permettant d’obtenir une performance énergétique cohérente sont donc les suivants : mise en oeuvre d’une isolation thermique par l’extérieur avec isolant biosourcé, remplacement de toutes les menuiseries extérieures par de nouvelles menuiseries bois, conception d’un nouveau système d’occultation à trouver pour améliorer le confort d’été etc.

L’enveloppe travaux se révélant considérable, au vu de notre expérience en la matière nous avons donc proposé à cette copropriété l’étude d’un projet de surélévation, permettant la construction de 2 niveaux supplémentaires. À l’image d’autres projets similaires traités par l’Atelier, ce montage vertueux permettrait le financement quasi-intégral de tous les travaux de rénovation énergétique. En somme, un coût de financement très limité pour la copropriété avec une baisse de charges significatives, pour un bâtiment tout neuf.